Un piéton ... c'est magistral sur le Steenweg !

Une recherche pour un projet de chaussée historique

Publié le 12 novembre 2020

 


© BSI-BCO

perspective.brussels et Brussels Centre Observatory du Brussels Studies Institute (BCO-BSI) ont travaillé sur un diagnostic complet sur le Steenweg qui a permis entre autres de l’inscrire comme magistrale piétonne dans le plan régional de mobilité GOOD MOVE.

Le Steenweg, la première chaussée pavée de Bruxelles, permet de relier le bas et le haut de Bruxelles, et inversement.
Cette chaussée est historique : elle explique, tout au long de son parcours, les différentes époques qui retracent la construction de Bruxelles, ainsi que son évolution socio-économique et culturelle.

Tout débute par une recherche par le projet …

Dans le cadre du PerspectiveLab, en 2018, le BCO-BSI et perspective.brussels ont organisé une Master Class ‘Zoom In Zoom Out’. Cette Master Class visait à élargir la définition du centre-ville (le piétonnier et ses proches alentours) en un centre-métropolitain (via la mise en évidence de transversales piétonnes), et ce par un mode de travail plutôt académique : la recherche par le projet.
La recherche par le projet envisageait ici d’analyser, dans un esprit de ‘work in progress’, un territoire en vérifiant (par la production de maquettes) l’opportunité de le développer, tout en préparant en amont son futur développement via la consultation d’une série d’acteurs concernés, dans des domaines aussi variés que la mobilité, la culture, l’économie, le social, l’environnement ou la santé … au service de l’aménagement du territoire.

Après une série d’initiatives (expo, visites sur le terrain, groupes de travail, …), dont l’événement ‘de Haut en Bas’, perspective.brussels et BCO-BSI ont prolongé le travail en établissant un diagnostic plus complet sur une des transversales définies dans le cadre de la Master Class : le Steenweg.
Le périmètre, délibérément restreint, part de la place communale de Molenbeek-Saint-Jean jusqu’à la place Fernand Cocq, en passant notamment par la rue de Flandre, la rue Marché aux Herbes, le Mont des arts, la place Royale et la rue et Porte de Namur.

… et se poursuit par un examen approfondi des enjeux …

L’intérêt du diagnostic vise à établir un cheminement, aux multiples identités, qui transcende les frontières communales, par la détermination d’enjeux sur une série de thématiques, avec un focus sur des quartiers et des nœuds stratégiques.
Une première concrétisation de cette recherche par le projet a trouvé sa place dans le plan régional de mobilité GOOD MOVE, en définissant le Steenweg comme magistrale piétonne.
En effet, le Steenweg est un parcours piéton en lien avec une série de pôles (multi-)modaux de gares, de stations de métro.

Ce travail a permis, entre autres, de proposer plusieurs ’statuts’ au Steenweg en le définissant comme:

  • Magistrale piétonne et cycliste
  • Magistrale écologique
  • Magistrale inclusive
  • Magistrale de transition économique
  • Magistrale culturelle

… mais pour en faire quoi ?

L’ambition des magistrales piétonnes est de créer un réseau d’itinéraires piétons continus reliant des pôles régionaux, notamment les gares et stations de métro et d’agrandir l’hypercentre au-delà du Pentagone.
L’objectif du diagnostic, partagé avec les communes d’Ixelles, de Molenbeek-Saint-Jean et la Ville de Bruxelles, est de lancer le processus de création de la magistrale piétonne inscrite dans le plan GOOD MOVE.

Ce processus passe par une collaboration avec Bruxelles Mobilité (en charge de la coordination de GOOD MOVE) et les 3 communes concernées pour faire l’inventaire des projets en cours, de les rendre cohérents, de créer de manière provisoire et symbolique une ‘logique Steenweg’ par des événements sur l’espace public, comme par exemple une course à pieds.

Le diagnostic Steenweg sera bientôt disponible. Nous vous tiendrons au courant !

En savoir plus