OPEN Brussels, un réseau d'espaces ouverts dans et autour de Bruxelles

Publié le 2 septembre 2020

 

Vue sud-est depuis les hauteurs de Zellik
Vue sud-est depuis les hauteurs de Zellik
© Edison McCullen/Google Earth

La périphérie du 20ième siècle de Bruxelles est un territoire dynamique et complexe qui fait face à de grands défis d'aménagement. Un de ces défis est de renforcer la biodiversité et les services écosystémiques* en milieu urbain. Une étude interrégionale doit permettre d'élaborer une vision paysagère et écologique commune grâce à laquelle les espaces ouverts pourront jouer un rôle structurant en faveur d’un développement urbain durable.

Le consortium BUUR-Antea-Hesselteer a finalisé la 1ère phase de l'étude OPEN Brussels, un réseau d'espaces ouverts dans et autour de Bruxelles.

Il s'agit d'une étude (2020-2021) réalisée pour le compte de perspective.brussels, du Département Omgeving Vlaanderen, de Bruxelles Environnement, de l'Agence ‘Natuur en Bos’ et de l'OVAM. Elle est suivie par le Vlaams Bouwmeester et le Bouwmeester maître architecte, la VMM, la VLM et le Département ‘Landbouw en Visserij’.

L'étude comprend les 4 phases suivantes :

  1. Analyse des espaces ouverts dans la périphérie bruxelloise (résultats bientôt disponibles)
  2. Vision « Réseau espaces ouverts Noordrand » (en cours de réalisation, consultez le draft)
  3. Plan d'action « Réseau espaces ouverts Noordrand »
  4. Centrale de services « Espace ouvert Noordrand » (à partir de 2021)

L'objectif de la mission est de développer une vision ambitieuse et commune pour un réseau d'espaces ouverts durables et régionalement cohérent dans et autour de Bruxelles. Elle vise la réalisation de corridors robustes entre la ville et la périphérie, notamment, pour la biodiversité, l'eau, la fraîcheur, l'agriculture locale et la mobilité active.

Il est essentiel que la vision soit conçue de manière à être opérationnalisée par les différents partenaires en collaboration avec les pouvoirs locaux, les utilisateurs, les investisseurs et les propriétaires d'espaces ouverts. Ces partenaires seront par conséquent impliqués dès l'automne dans l'étude.

Consultez la présentation avec une « voix-off » en guise d'introduction à l'étude.

* Les services écosystémiques représentent les bénéfices offerts aux sociétés humaines par les écosystèmes. On distingue 4 catégories de services :

- les services d’approvisionnement comme la nourriture, les combustibles, les matériaux ou les médicaments ;
- les services de régulation comme la régulation du climat, la régulation des inondations, la pollinisation ;
- les services de soutien p. ex. les grands cycles biogéochimiques (de l'eau, du carbone,…), la formation des sols ;
- les services culturels, qui renvoient aux aspects esthétiques, spirituels, récréatifs, éducatifs qu'apporte la nature.

Pour plus d'informations, contactez le chargé de projet Sven De Bruycker.

Un réseau durable d’espaces ouverts dans et autour de Bruxelles
Un réseau durable d’espaces ouverts dans et autour de Bruxelles
© BUUR