L’urbanisation croissante et le changement climatique sont des enjeux globaux, auxquels les villes doivent apporter des solutions concrètes, notamment via une planification efficace. Dans ce contexte, les villes s’associent en réseaux et participent de plus en plus aux décisions internationales.

Urbanisation et métropolisation

Plus de 50% de la population mondiale habite désormais dans des aires urbaines. Cette tendance à l’urbanisation ne cesse de s’accentuer : l’OCDE prévoit que d’ici 2100, 85% de la population de la planète vivra dans les villes (source: The Metropolitan century, 2015, OECD).

Cette urbanisation du monde est due à l’explosion démographique des villes mais également à leur expansion physique et spatiale, entraînant des interdépendances croissantes entre l’urbain et le rural. Ceci donne naissance au phénomène de métropolisation où la ville « réelle » dépasse la ville « administrative ».  La planification urbaine a donc un rôle central pour gérer au mieux cette évolution, qui n’est pas sans conséquences.

Rôle des villes face au changement climatique

Selon les Nations Unies, les villes occupent 2% du territoire mondial et génèrent 70% du PIB mondial. Mais elles produisent aussi 70% des gaz à effets de serre et des déchets, et 60% de la consommation d’énergie. (source; habitat3.org

Face à cet enjeu sociétal, la planification urbaine a un rôle à jouer pour contribuer aux objectifs de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement climatique en-dessous de 2°C . Notamment par une occupation plus rationnelle de l’espace, la spatialisation de l’économie circulaire, le développement d’infrastructures et bâtiments à faible impact environnemental, etc.

Influence grandissante des villes sur la scène mondiale

Les villes sont aux avant-postes pour apporter des solutions aux défis globaux liés à l’urbanisation et aux changements climatiques.

Elles deviennent ainsi des acteurs incontournables sur la scène mondiale. Elles s’organisent en associations et réseaux pour influencer les décisions des États et des organisations internationales. CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis), Metropolis , ICLEI (Local Governments for Sustainability) ou C40 (Cities Climate Leadership Group) sont des réseaux de villes importants au niveau mondial. EUROCITIES et le CCRE (Conseil des Communes et Régions d’Europe) le sont au niveau européen.

Enfin, les organisations européennes et internationales (ONU, OCDE, Benelux...) associent de plus en plus les villes dans la définition de leurs politiques et développent des initiatives urbaines.

Expert affaires européennes, internationales et interrégionales
Alfredo
Corbalan
Chargée de mission en affaires européennes et internationales
Sandrine
De Meyer