< Retour à la carte

 

 

 

 

En tant que premier pôle d’emploi international de la Région de Bruxelles-Capitale, le Quartier européen représente un enjeu de développement majeur. L’objectif de la Région est d’en faire un quartier mixte et dense, avec des logements diversifiés, ainsi qu’un pôle culturel pour tous.

Une nouvelle vision à long terme

Le Quartier européen a rapidement évolué. Premier quartier extra-muros de Bruxelles dès 1837, il est devenu le siège des institutions européennes et le premier pôle d’emploi international de Bruxelles. La Région ambitionne d’y développer un quartier dense et diversifié, en renforçant le potentiel d'emploi et en y introduisant du logement ainsi que des commerces. L’objectif est également de renforcer les atouts culturels et de détente du Quartier européen, au profit des Bruxellois.

Signature d’un Accord tripartite

Un « memorandum of understanding » pour le développement du quartier Léopold-Schuman a été signé le 27 mars 2006 entre l'État fédéral, la Région de Bruxelles-Capitale, la Ville de Bruxelles et les communes d'Ixelles et d'Etterbeek. Cet Accord tripartite définit les droits et devoirs dans le cadre du redéveloppement du Quartier européen. Parmi les devoirs de la Région de Bruxelles-Capitale : le développement d'un schéma directeur dans les deux années suivant l'Accord.

Le schéma directeur

En avril 2008, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a approuvé le schéma directeur pour le Quartier européen, avec cinq lignes de force stratégiques :

  • Le Quartier européen devrait mettre en pratique les principes du développement durable, en améliorant la performance énergétique des bâtiments existants et en appliquant le standard passif pour les nouvelles constructions dans la rue de la Loi.
  • Une mobilité améliorée devrait créer davantage d'espaces conviviaux pour les piétons et les cyclistes, et contribuer à la réduction du trafic sur le rond-point Schuman. L'automatisation des lignes de métro 1 et 5 et le développement d'Itinéraires Cyclables Régionaux  (ICR) à travers le Quartier européen devraient permettre d'atteindre cet objectif. Cette mesure va de pair avec le développement d’une liaison piétonne de qualité entre le parc du Cinquantenaire et le parc Léopold, ainsi que l'élargissement des trottoirs aux abords des stations de transports en commun. 
  • Le renforcement de la mixité fonctionnelle, en mobilisant la chaussée d'Etterbeek comme lien entre les quartiers résidentiels de Saint-Josse (au nord) et d'Ixelles (au sud), ainsi qu’en réalisant de nouveaux projets de logements et de commerces dans la rue de la Loi, la rue Wiertz, l'avenue du Maelbeek et la chaussée de Wavre. Le Projet urbain Loi (PuL) prévoit, quant à lui, 110.000 m² de logements et 60.000 m² de commerces le long de la rue de la Loi. Les noyaux commerciaux historiques, tels que ceux de la place Jourdan et de la place du Luxembourg, doivent également être protégés et renforcés.
  • L'organisation de concours internationaux d'architecture devrait permettre une amélioration de la qualité urbaine du Quartier européen.
    • Le potentiel culturel et de détente du quartier devrait être renforcé par la rénovation du parc Léopold et du parc du Cinquantenaire ainsi que par la création de liens plus forts et lisibles entre les différentes institutions culturelles.

12 programmes urbanistiques et architecturaux

Le schéma directeur, sur base d'une étude topo-morphologique selon la méthode “Space Syntax” de l'Université de Londres, propose 12 programmes urbanistiques et architecturaux concrets pour rencontrer son ambition:

  1. la transformation de la rue de la Loi : voir le Projet urbain Loi (PuL) ;
  2. la transformation de la chaussée d’Etterbeek en boulevard urbain ;
  3. la rénovation des abords du Résidence Palace ;
  4. le développement du pôle multimodal Schuman ;
  5. le réaménagement du rond-point Schuman et de ses abords ;
  6. l’embellissement des abords du siège du Conseil de l’Union européenne ;
  7. la gestion de l’esplanade du Parlement européen ;
  8. la rénovation et l’embellissement du parc du Cinquantenaire et ses abords;
  9. la rénovation et l’embellissement du parc Léopold et ses abords ;
  10. le réaménagement de la rue de la Loi, de la rue Belliard et de l’avenue de Cortenbergh ;
  11. le développement de la Place Jamblinne de Meux ;
  12. le réaménagement des places du Luxembourg et Jourdan.