Piscine de Laeken
Piscine de Laeken
 
Piscine Nereus de Ganshoren
Piscine Nereus de Ganshoren
© Maxime Villani

Les piscines bruxelloises attirent de nombreux adaptes. Diversification des sports pratiqués en bassin, apprentissage scolaire, compétitions sportives, … Nombreuses sont les activités pratiquées dans les piscines bruxelloises, qui sont dès lors très fréquentées.

En moyenne, on dénombre un bassin de natation disponible pour 39.000 habitants. C’est significativement plus d’habitants par bassin public qu’ailleurs en Belgique.

La croissance démographique régionale rend les infrastructures de natation toujours plus saturées. En outre, plusieurs piscines sont ou vont bientôt être fermées pour des rénovations bien nécessaires. L’apprentissage de la natation pour les élèves bruxellois devient difficilement gérable pour les écoles qui ne trouvent plus de place pour l’enseignement de ce savoir fondamental.

Au regard de ces carences, particulièrement criantes dans certaines zones de la Région, des solutions sont envisageables à court, moyen et long termes afin de répondre à des besoins très variés.

Une vision stratégique permettrait de relancer une dynamique ambitieuse en terme de création de bassins. Et ce, en  garantissant l’accès aux infrastructures à tous les bruxellois et en passant, notamment, par une meilleure gestion de l’utilisation des bassins existants.

Pour approfondir le sujet, dans un format court et accessible, consultez la 2eme publication ABOUT.brussels: Les piscines en Région bruxelloise : état des lieux et pistes pour rencontrer les besoins des bruxellois.