Une nouvelle « Task Force Equipements » pour répondre aux besoins de la Région

Publié le 20 septembre 2018

 

Salle de l
Salle de l'athlétisme, Malonne
 
Quand on parle de croissance démographique, on pense souvent en premier à la création de logements. Cependant, l’augmentation de la population génère d’autres besoins comme des écoles, des crèches, des piscines, des salles de sport, des lieux de création et diffusion culturelle, des maisons médicales, des maisons de quartier, des bibliothèques, des déchetteries, des laboratoires scientifiques …

Tous ces services, essentiels à la ville, qui font la qualité et la richesse de la vie urbaine, sont appelés « équipements d’intérêt collectif et de service public ». Ces équipements sont créés par une multitude d’acteurs : des associations, des opérateurs culturels, des fédérations sportives, des particuliers, des médecins, des pouvoirs organisateurs, des communes, les Communautés, la Région…

Cependant, jusqu'à ce jour, il n’existait pas de véritable vision territoriale de l’offre et de la demande en équipements ni de stratégie spatiale d’implantation. Dans le même temps, dans les zones stratégiques bruxelloises et lors du développement de grands projets immobiliers, des superficies sont prévues pour la réalisation d’équipements. Des opportunités à saisir. La difficulté est évidemment de savoir quel type d’équipements, portés par qui et comment les mettre en œuvre.

Pour répondre à cette question, perspective.brussels a créé et pilote la Task Force Equipements. Celle-ci regroupe tous les acteurs institutionnels concernés par la question: la Société d’aménagement urbain, Citydevle Bouwmeester maître architecte, Urban.brussels (Bruxelles urbanisme et patrimoine), la Facilitatrice école, etc.

Un des objectifs de cette task force est de faire le lien entre les demandes des opérateurs d’équipements et les lieux-espaces disponibles.