perspective.brussels élabore la stratégie be running pour promouvoir la pratique du running, en passant par une vision territoriale des différentes vitesses piétonnes actives à Bruxelles.

En raccordant les parcours de marche et de course entre eux, be running vise à mettre en réseau l’offre sportive et de loisirs existante et les équipements présents dans l’espace public. Des exemples étrangers renforcent cette logique : Paris fait en sorte que ‘le sport envahit la ville’ et pour Amsterdam, la ville est un terrain de sport en soi (‘de stad als sportveld’).

La résolution du Parlement régional bruxellois, qui est a l’origine de cette stratégie, recouvre de nombreux enjeux : l’image de Bruxelles, l’aménagement du territoire, la mobilité, le sport ou encore le bien-être et la santé des Bruxellois ainsi que des touristes et navetteurs dans notre ville-région.

Notre plan d’actions

Plusieurs rencontres et groupes de travail ont eu lieu entre des institutions régionales (Perspective, Bruxelles Mobilité, Bruxelles Environnement, visit.brussels), des experts du running, les communautés et des communes. Elles ont débouché sur un plan d’actions, dont le principe de base est d’inscrire le running dans l’espace public grâce aux dynamiques :

Le plan se décline en plusieurs actions à réaliser parallèlement :

  • Une enquête a été realisée auprès des runners en mars et avril 2020. Les résultats sont en cours d'analyse afin de connaitre leurs habitudes, leurs motivations et leurs expériences de terrain.
  • Réaliser une étude big data. Un bureau spécialisé, TrackLandscapes, a été désigné en janvier 2020 et s’appuiera sur des data géolocalisées provenant d’applications running. L’objectif est de mieux connaitre la pratique actuelle du running à Bruxelles et d’identifier les interventions nécessaires pour l’améliorer et la développer.
  • Concevoir un réseau ‘récré-actif’ identifiable, accessible et attractif et en définir les tracés. La cartographie invitera Bruxelles Mobilité, Bruxelles Environnement et les communes à adapter, améliorer ou créer des cheminements pour satisfaire et promouvoir ‘toutes les vitesses piétonnes’.
  • Réaliser un Vade Mecum (toolbox) afin d’aider les concepteurs et aménageurs de l'espace public à maîtriser les bonnes pratiques pour l’aménagement et l’utilisation de parcours ‘runner friendly’.
  • Organiser un ‘RunHack’, sur le modèle de celui de Londres (2017). Cet événement a pour but de rassembler les runners et les acteurs responsables de l’aménagement urbain afin de co-créer des solutions qui améliorent la pratique du running en ville de manière concrète.
  • Créer une identité visuelle et développer une signalétique pour le réseaurécré-actif ce qui est une condition indespensable pour créer un réseau cohérent et rendre les parcours repérables dans le paysage bruxellois.
  • Organiser des appels à projets pour aider les communes (ou autres acteurs locaux) à opérationnaliser des actions pilotes sur l’événementiel ou des aménagements temporaires, transitoires et/ou permanents.

La plateforme ‘sport.brussels’ intègrera l’analyse cartographique du running, entre autres via la mise en ligne de la carte des parcours. Elle fera également la promotion des activités sportives organisées, dont les entraînements et les courses.

Chargée de mission
Gaëlle
Valcke
Chargé de mission
Augustin
Habra
Référent perspectiveLab
Frédéric
Raynaud