Une place de qualité pour chaque enfant scolarisé à Bruxelles

Bilan des actions menées par la Facilitatrice École et le Service École 2015-2019

Publication

Publié le 24 mai 2019

 


© ADT-ATO (Reporters_Eric Herchaft)

La Facilitatrice École a présenté ce jeudi 16 mai 2019 au Gouvernement régional bruxellois un rapport contenant le bilan des actions menées ces 4 dernières années par le Service école de perspective.brussels.

« Si la Région de Bruxelles-Capitale n’a pas de compétence en matière d’enseignement, garantir un enseignement de qualité accessible à tous est avant tout une responsabilité publique, qui doit mobiliser tous les niveaux de pouvoir. C’est pourquoi nous avons doté la Région d’un ambitieux Programme bruxellois pour l’Enseignement qui se déploie dans le cadre de Go4Brussels (stratégie 2025) », explique le Ministre-Président Rudi Vervoort.

Depuis 2014, 23.123 nouvelles places ont été créées à Bruxelles avec le soutien de la Région.

A l’horizon 2025, 24.068 places supplémentaires sont déjà programmées. 

Au total, 47.191 places auront été ouvertes pour accueillir les écoliers et les élèves bruxellois à l’horizon 2025.

Ces résultats sont entre autres à découvrir dans le rapport du Service École de perspective.brussels qui traite notamment des domaines d’intervention du Service École:

  • Le monitoring de l’offre et de la demande scolaire
  • Le soutien à la réalisation de projet d’extension ou de création d’école
  • L’intégration des établissements scolaires dans leur environnement urbain : le Contrat École
  • L’amélioration de la qualité des équipements scolaires
  • La lutte contre le décrochage scolaire.

Les principaux constats et recommandations:

Le rapport dresse différents constats et formule des recommandations au sujet des enjeux qui demeurent en matière d’offre scolaire en Région bruxelloise.

Parmi les enjeux, on notera la nécessité que l’ensemble des projets de création de place soient effectivement réalisés afin de répondre à la demande scolaire dans l’enseignement maternel, primaire et secondaire.

Il s’agira également dans les prochaines années de veiller à la qualité du bâti existant afin de ne pas perdre de places dans les écoles et de garantir un cadre de travail et d’apprentissage de qualité pour tous les usagers.

Par ailleurs, les écoles sont également des espaces qui peuvent accroître l’offre d’équipement collectifs à destination des Bruxellois : les cours de récréation, les salles de sport ou de spectacle, les abords,… sont autant de possibilités de tisser des liens entre l’école et le quartier, tout en augmentant l’attractivité des établissements scolaires. C’est l’ambition du Contrat École, qui déploiera ses effets au cours des prochaines années.

Enfin, la Région, au travers du Service Ecole, se saisit de la question de l’accrochage scolaire depuis de nombreuses années. La coordination et la cohérence entre les dispositifs de financement d’activités permettant de lutter contre le décrochage scolaire sont des chantiers auxquels le Service école consacre une large partie de ses activités.

Consultez le rapport de la Facilitatrice École

beecole.brussels

En savoir plus