< Retour à la carte

Bordet

Carrefour entre l
Carrefour entre l'avenue Jules Bordet et le boulevard Léopold III
 

Avec l’arrivée du terminus du nouveau métro 3 à l’horizon 2030, Bordet se transformera en un nouveau quartier urbain accessible, au carrefour de différents modes de transport. Les fonctions économiques existantes présentes sur le site pourront profiter de cette transformation. La Région souhaite pour cela faire de Bordet une nouvelle entrée de ville qualitative, où les fonctions urbaines et économiques s'organisent harmonieusement.

Contexte urbain

Le quartier Bordet est actuellement principalement constitué d’enclaves non reliées, monofonctionnelles et essentiellement accessibles par l’automobile. On y retrouve, à l'ouest de la rue Jules Bordet, des quartiers résidentiels proches du centre d'Evere et, à l’est, différentes fonctions économiques. Ces dernières occupent majoritairement des immeubles dispersés de faible hauteur entourés d’infrastructures routières, de parkings et d’espaces résiduels.

Ce quartier se caractérise par une ambiance périphérique, une pénurie d'espace public et une manque de qualité paysagère. Les différentes phases d'urbanisation ont fait de Bordet et ses alentours une zone caractérisée par un manque de cohérence et une mixité quasi inexistante.

Cependant, cette identité contraste fortement avec le grand potentiel d'accessibilité du site. La gare SNCB de Bordet, située à l'intersection de l'avenue Léopold III, de la chaussée d’Haecht et de l'avenue Bordet, est desservie par  les lignes S4, S5, S7 et S9 (Mérode, Schuman, Luxembourg, Malines et Louvain) et des trains IC. Cette gare est un important nœud de mobilité stratégique, au centre du corridor qui lie l'aéroport au centre de la Région. De plus, avec la future extension du tram 62 à l'aéroport et l'arrivée de la ligne de métro 3 jusqu'à Bordet, celui-ci deviendra un des lieux les plus accessibles du réseau polycentrique du Grand Bruxelles. Cette hyper-accessibilité doit être mieux valorisée, et demande une restructuration de son environnement immédiat.

Pour réaliser cette densification et restructuration, les objectifs suivants sont mis en avant :

Ville densifiée

Il faut déterminer quelles zones au sein du périmètre peuvent être densifiées à court et à long terme, de manière durable et flexible. L'ajout d'un certain nombre de fonctions urbaines importantes (logement, bureaux, commerces et site productifs, infrastructures culturelles et de loisirs, etc.) contribuera à faire évoluer ce périmètre en un quartier urbain à part entière. Dans le cadre de l'élaboration d'un Plan d'Aménagement Directeur (PAD) la création de nouvelles formes urbaines sur le site permettant la coexistence de fonctions et d'occupations sera un point central.

Mixité urbaine

La vision stratégique du PAD doit assurer le développement d'un espace urbain vivant, multifonctionnel reposant sur une future accessibilité multimodale.

La vision stratégique se concentrera non seulement sur la recherche de nouvelles fonctions possibles axées sur le nœud multimodal, mais aussi sur un développement en phase et évolutif de cette zone. L’objectif est d'évoluer vers un lieu où les résidents et les actifs puissent s’épanouir dans un environnement sain, dynamique et de grande qualité comprenant des services adaptés aux différentes mode de vies.

La présence du futur nœud de transport multimodal garanti que Bordet deviendra à moyen terme un lieu extrêmement accessible. Celui-ci permettrait la programmation de nouvelles installations métropolitaines de type centre hôtelier, culturel, de congrès, de formation, de sport ou de gastronomie pour un public local et international venant d’atterrir à dix minutes de là. Permettant au site de fonctionner 24h sur 24, 7 jours sur 7.

Espace multimodal et partagé

L'organisation des espaces partagés est une condition essentielle de l'attractivité des fonctions économiques et résidentielles existantes et futures. Ceux-ci peuvent être constitué de lieux bâtis et non bâtis. La typologie de construction de tous ces programmes doit évoluer pour permettre une approche intégrée.

La configuration de la circulation tout mode confondus, est aujourd’hui encore trop axée sur la voiture, il faut l’adapter au bénéfice des piétons et des cyclistes, afin de créer un espace de vie multimodal. Les arrêts de train, de tram et de bus, du futur métro, le RER à vélo et le P&R (500 places) doivent être intégrés de manière efficace et lisible.

Il est important de définir une vision sur l'avenir des intersections Bordet-Chaussée de Haecht et Bordet-Léopold III (actuellement classées zones à haut risque). La logique interne entre les différents modes de transport doit être prise en compte. Par exemple, il est nécessaire d'examiner comment adapter le stationnement à l'utilisation des transports publics pour que Bordet devienne un espace où le ‘modal shift’ peut être concrétisé.

Qualité paysagère

Dans le périmètre du PAD on retrouve un certain nombre d'axes de circulation dominants qui ont un impact important sur la qualité de l'environnement et de la perception du site. L'ajout de qualités spatiales à l'infrastructure routière existante permet d'intégrer ces espaces dans un réseau vert et d’améliorer la qualité de l'environnement et sa viabilité. Le lieu doit être relié à un plus grand réseau d'espaces ouverts au moyen d'un certain nombre de connexions spatiales régionales lisibles. De cette façon, des connexions et des liens verts peuvent être établis dans l'ensemble du tissu urbain.

Flexibilité et circularité

Le réaménagement d'un tissu urbain densifié et le processus vers une nouvelle définition des structures spatiales existantes doit s'inscrire dans une vision globale de durabilité. Dans ce contexte, l'accent est mis sur l’intégration du concept de flexibilité des espaces ouverts et des bâtiments.

En exploitant cette flexibilité, on fait en effet un premier pas vers une transition de villes circulaires dans lesquelles les bâtiments, grâce à leur structure, peuvent être réutilisés à  différentes fins. Dans le cadre de cette vision, il conviendrait également d'envisager la mise en place d'un réseau circulaire dans le périmètre du PAD, pour garantir que ces méthodes ne soient pas seulement développées au niveau du bâtiment, mais également intégrées dans une logique d’interactions entre l'activité productive et le développement résidentiel.

Consultation citoyenne durant la semaine des projets urbains (4-11 juin 2018)

Pour accompagner le développement du quartier Bordet, perspective.brussels a organisé 2 réunions d’information et de participation pour alimenter le Plan d’Aménagement Directeur (PAD) grâce à l'expertise des habitants et des usagers du quartier.

Conformément à l’article 3. §4. de l’arrêté du 3 mai 2018 relatif au processus d’information et de participation du public, préalable à l’élaboration des projets de plan d’aménagement directeur, les comptes-rendus des débats tenus lors des réunions du 8 et du 11 juin ont été publiés sur le site de perspective (endéans les 15 jours après la date de la réunion concernée).