< Back to the map

Prisons Saint-Gilles et Forest


 

Lancée par le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, une étude de faisabilité a confirmé le potentiel de réaménagement des prisons de Saint-Gilles, Forest et Berkendael.  Au cœur du tissu urbain, ces trois sites pourraient être reconvertis en logements et écoles, une fois la nouvelle prison de Haren mise en service.

Le Gouvernement bruxellois a décidé de faire étudier le potentiel de reconversion des prisons de Saint-Gilles, Forest et Berkendael, dans le cadre du Plan Prisons et Internement approuvé en novembre 2016 par le Gouvernement fédéral.

L’objectif est d’envisager le réaménagement de ces trois sites en quartier urbain, tout en valorisant leurs éléments d’intérêt patrimonial.

Des opportunités foncières uniques dans le tissu urbain bruxellois

Le Plan Prisons et Internement du Gouvernement fédéral prévoit notamment la construction d’une nouvelle prison bruxelloise à Haren, en remplacement des prisons de Saint-Gilles, Forest et Berkendael jugées trop vétustes.

Les trois sites libérés constituent des opportunités foncières uniques. Elles sont localisées au cœur d’un tissu urbain dense, disposent d’une desserte en transports publics de qualité et sont proches de pôles de services existants (commerces, activités de bureaux, etc.).

Un potentiel de 1.000 logements et plusieurs écoles

En concertation avec l’Etat fédéral, perspective.brussels a réalisé une étude de faisabilité pour envisager la reconversion des sites. Celle-ci conclut aux possibilités de développement d’environ 1.000 logements et de plusieurs écoles qui s’intègreraient dans le tissu urbain.

Un permis d’urbanisme a été délivré pour la construction de la nouvelle prison à Haren. Les Prisons de Saint-Gilles, Forest et Berkendael resteront en fonction jusqu’à la mise en service de la nouvelle prison.